Vous êtes ici

1ères Assises de la Finance Participative

credit_happy_capital.jpg
© Happy Capital
04/10/2013
La DiMed a participé à la tenue des 1ères Assises de la Finance Participative le 30 septembre 2013 à Paris, sous le haut patronage de Fleur PELLERIN, Ministre déléguée aux PME, à l'Innovation et à l'Économie numérique.

Renforcer le mouvement de la finance participative à l’échelle nationale.
 
Les 1eres Assises de la finance participative ont réunies, le 30 septembre 2013, les acteurs du prêt de particulier à particulier et les entreprises. Organisées par l’association Financement Participatif France, avec le soutien du ministère du Redressement productif, de la Caisse des Dépôts et du Crédit Coopératif, les 1eres Assises de la finance participative ont eu pour objectifs de :

  • Offrir des plateformes de rencontres dans la sphère du financement participatif
  • Recueillir des témoignages d’entrepreneurs et porteurs de projets ayant été financés par ce système
  • Partager des bonnes pratiques
  • Définir un nouveau contexte réglementaire
  • Etablir les premiers « Trophées de la finance participative »

 
Selon François CARBONE, président de l’association Financement Participatif France, la finance participative, ou « crowdfunding »,  est une révolution non seulement technologique, mais aussi « sociale et citoyenne car elle encourage l’innovation et la créativité pour le développement économique de tous ». Ainsi, le développement de la finance participative serait une véritable alternative aux modes de financements traditionnels. L’objectif à long-terme serait de diffuser cette pratique et de l’appliquer à des projets d’envergure.
 
 
A l’issue de la journée, le Livre Blanc de la Finance Participative a été remis à Fleur PELLERIN qui a annoncé des modifications au texte existant ; Une consultation publique est ouverte jusqu'au 15 novembre 2013.
 
http://www.gouvernement.fr/gouvernement/en-direct-des-ministeres/une-nouvelle-reglementation-pour-faciliter-le-developpement-du
 
 
Philippe LOREC, Chef du Pôle Financement et Marchés à la Délégation Interministérielle à la Méditerranée, a commenté ces avancées : «Il est très important d’encourager le développement du crowdfunding aux niveaux français et européen ; à l’heure où la crise intensifie le défi du montage financier de projets, des approches innovantes comme le crowdfunding pourraient devenir clés. Leur utilisation peut même être envisagée dans le cadre du développement de partenariats publics-privés, y compris en Méditerranée où des projets communs soutenus par du crowdfunding deviendraient une réelle incarnation du co-développement et un lien concret entre les peuples du Nord et du Sud. »
 
 

France
Date de mise à jour : 18/11/2013