Vous êtes ici

2ème séminaire du Réseau « Mixité et Gouvernance autour de la Méditerranée »

photo_officielle_de_mixite.jpg
© Institut des Finances Libanais
24/11/2014
Le Réseau « Mixité et Gouvernance autour de la Méditerranée » a tenu, les 24 et 25 novembre, à Beyrouth son deuxième séminaire. Fortes de la dynamique impulsée en mai à Rabat lors de la création de ce réseau, ces deux journées de travail ont rassemblé des femmes de sept pays de la région. Le séminaire était organisé par l’Institut des finances libanais.

Le programme du séminaire
 
L’Ambassadeur de France au Liban, M. Patrice PAOLI (photo), a ouvert le séminaire. Son discours a été suivi des interventions de Lamia Moubayed, Directrice de l'Institut des Finances Basil Fuleihan (photo) ; Agnès Arcier, Présidente d’Assitance au développement des échanges en technologies économiques et financière (Adetef) (photo) et Nathalie Pilhes, Secrétaire Générale de la Délégation interministérielle à la Mediterranée (DiMed) (photo). Delphine Borione, Secrétaire générale adjointe pour les affaires sociales et civiles de l’Union pour la Méditerranée, a diffusé un message vidéo de soutien.
 
Les participantes venues des rives Sud et Nord de la Méditerranée, ont travaillé ensemble, sous la forme d’ateliers, sur le plan d’action et les futures activités du réseau, ainsi que sur les stratégies de constitution de réseaux nationaux. Etaient présentes des hautes fonctionnaires égyptiennes, françaises, jordaniennes,  libanaises, tunisiennes, palestinienne et slovène. Les macocaines,  fort soutien du Réseau, n'ont pu y participer.
 
Ces journées ont été ponctuées d’interventions et de débats sur le rôle de la mixité dans les politiques publiques, de témoignages sur le parcours de hautes fonctionnaires.
 
Mme Angelina EICHHORST, Cheffe de la Délégation de l’Union européenne au Liban, est venue partager son expérience et apporter son soutien à l’initiative du Réseau.
 
Le Réseau « Mixité et Gouvernance en Méditerranée »
 
Le Réseau « Mixité et gouvernance autour de la Méditerranée », lancé officiellement le 12 mai à Rabat, au Maroc, est soutenu par la DiMed, ADETEF, le Centre d’excellence de la Budgétisation Sensible au Genre (Maroc) et le Secrétariat Général de l’Union pour la Méditerranée notamment.
 
Le Réseau vise à développer la mixité dans la haute administration publique des pays de l’Union pour la Méditerranée à travers le renforcement du rôle et de la place des femmes dans les administrations et la constitution d’une force de réflexion et de propositions en mesure d’influencer les politiques publiques dans le sens d’une bonne gouvernance. Le Réseau tend également à favoriser l’émergence de réseaux informels nationaux dans les pays de la zone Euro-Méditerranéenne, ciblant les hautes fonctionnaires des administrations des domaines régaliens et favoriser l’échange d’informations, expériences et  pratiques en matière de réforme de l’Etat et de mixité. Ainsi, l’arrangement administratif, signé le 26 septembre 2014,  entre le Liban et la France, visant à renforcer la coopération franco-libanaise dans le domaine de la modernisation de l’Etat et la formation des fonctionnaires d’Etat ainsi que des agents et élus des collectivités territoriales, représentera un cadre qui va favoriser le travail du réseau « Mixité et Gouvernance » national libanais.
 
Une nouvelle étape
 
Le Réseau a adopté à Beyrouth sa Charte de valeurs en faveur de l’égalité femmes-hommes dans les lieux de décisions publiques en Euro-Méditerranée.
 
Le prochain séminaire se tiendra en 2015 à Barcelone.

Liban
Date de mise à jour : 09/12/2014