Vous êtes ici

Cocktail d’échanges sur l’Alliance Franco-Tunisienne pour le Numérique à l’Ambassade de Tunisie à Paris

dsc_1088_bis.jpg
© DiMed
21/02/2014
Le 11 février a eu lieu, à l’Ambassade de Tunisie en France, un Cocktail d’échanges sur le thème : « L’Alliance Numérique, nouveau levier de croissance internationale », en présence de Son Excellence M. Adel FEKIH et de Son Excellence le Délégué interministériel à la Méditerranée M. Serge TELLE.

Cet événement, co-organisé par Fipa Tunisia, Get’IT, Ubifrance et la DiMed, a été l’occasion de faire découvrir les possibilités de synergies entre opérateurs français et tunisiens dans le domaine du numérique, en présence d’une centaine d’invités, dont plusieurs représentants de grandes entreprises.
 
La Tunisie : Un contexte politique en voie d’apaisement et une destination numérique régionale
 
S.E. M. Abel FEKIH a présenté l’Alliance Franco-Tunisienne pour le Numérique (AFTN)  comme le témoin de la dynamique actuelle en Tunisie en faveur de l’économie numérique. En outre, il voit en l’Alliance numérique « une  nouvelle façon d’envisager la relation France-Tunisie ». Il a salué la mise en œuvre par l’Alliance du principe de colocalisation. Fondée sur le partage et les complémentarités nord-sud, la colocalisation permet aux entreprises françaises et tunisiennes d’aborder en binômes de nouveaux marchés, de manière « plus pérenne et plus équitable », a-t-il souligné.
 
S.E. M Serge TELLE a, quant à lui, salué la transition pacifique qui s’est opérée en Tunisie et l’adoption le 26 janvier 2014 d’une nouvelle Constitution, fruit d’un compromis qui témoigne de l’attachement de la Tunisie aux valeurs démocratiques. Il a rappelé la volonté de la France, réaffirmée par le Président de la République François HOLLANDE lors de sa visite le 8 février à Tunis, de nouer avec le nouveau gouvernement un partenariat étroit, notamment dans le domaine économique. Enfin, M. TELLE a identifié le secteur du numérique comme un élément structurant de ce partenariat. (Voir l’intégralité du discours de S.E. M. Serge TELLE en lien)  
 
Le numérique, secteur dynamique moteur de la coopération franco-tunisienne
 
Le numérique est « un sujet critique et une priorité nationale pour les deux pays » a rappelé Antoine-Tristan MOCILNIKAR, Responsable Numérique à la DiMed. Ce secteur représente près de 10% du PIB tunisien et cette part progresse de près de 15% tous les ans, la Tunisie forme chaque année 12 000 ingénieurs et compte quelque 200 filières dans le numérique. Par ailleurs, 33% des diplômés tunisiens le sont dans le secteur du numérique et près de 40% de la population tunisienne est connectée à Internet. Enfin, ainsi que l’a rappelé Baddredine OUALI, Fédérateur de l’AFTN, « la Tunisie, c’est aussi un accès facilité à la Libye, à l’Algérie ».
 
En outre, la Tunisie finalise actuellement sa stratégie numérique globale : Tunisie Digitale. L’Alliance s’inscrit parfaitement dans le cadre du volet Smart Tunisia (l’offshore digital) de Tunisie Digitale.
 
« Pas de fuite de cerveaux » (Baddredine OUALI)
 
Dans ce contexte, l’Alliance Franco-Tunisienne pour le Numérique a été présentée comme le moteur de la coopération industrielle franco-tunisienne. En effet, l’AFTN est aujourd’hui composée de 27 binômes, soit 54 entreprises.
 
Intégrer l’Alliance et nouer un ou plusieurs partenariats est un accélérateur de développement pour les entreprises. En outre, l’Alliance répond aux besoins des entreprises tels que d’accéder aux marchés français, tunisien et au-delà, de trouver des entreprises partenaires, d’être accompagné dans sa stratégie d’expansion, ou encore de trouver des solutions ad hoc. Enfin, l’Alliance donne une visibilité accrue et créé progressivement un effet-club.
 
Plusieurs entreprises ont d’ailleurs témoigné de leur très grande confiance en l’Alliance.
 
Success stories
 
Jean-François BEUZE, de SIFARIS, a témoigné de gains importants liés à la signature du partenariat via l’Alliance. Le couple OXIA-CASSIOPAE a affirmé, quant à lui, que leur alliance avait généré des recrutements supplémentaires. CASSIOPAE a pu doubler son effectif en France et multiplier par quatre ses effectifs mondiaux
 
La signature de deux nouveaux partenariats et l’avenir de l’Alliance
 
A l’occasion de cet événement, l’AFTN a eu l’honneur d’accueillir deux nouveaux binômes :

  • L’entreprise Dassault Systèmes, via sa filiale EXALEAD, a signé un partenariat avec l’entreprise KEYRUS, spécialisée en logiciels et services informatiques ; 
  • L’entreprise HAPSIS a signé un partenariat avec l’entreprise ATHENA, spécialisée en conseil en sécurité des systèmes d’information.

 
L’Alliance Numérique Franco-Tunisienne aura son site Internet dédié fin mars 2014. Ce site aura notamment pour objet de donner de l’information, présenter les partenariats en cours, mais également faciliter la rencontre entre entreprises de France et entreprises de Tunisie recherchant un partenaire dans l’autre pays.
 
L’Alliance va également développer son activité dans d’autres secteurs porteurs du numérique, notamment les données ouvertes et l’Identité numérique et services de e-confiance.
 
L’événement fut clôturé par un cocktail offert par l’Ambassade de Tunisie.
 

France
Tunisie
Date de mise à jour : 23/09/2014