Vous êtes ici

Lancement du « Comité technique étendu » de l’UpM dans le secteur de l’Energie

comite_energie_upm.jpg
© DiMed
29/04/2014
Les hauts fonctionnaires des pays de l'Union pour la Méditerranée (UpM) en charge de l’Energie et les représentants des parties concernées se sont réunis à Barcelone le 29 avril 2014, sous les auspices du secrétariat de l’UpM et de la co-présidence de l’UpM à savoir l’Union européenne et la Jordanie, pour lancer les travaux d’une nouvelle structure de l’UpM au sein de la division Energie : le Comité technique étendu ou « Extended Technical Committee ».

Ont participé à la réunion les co-présidents et les hauts fonctionnaires des pays de l'UpM en charge de l’Energie ; les délégations d’une douzaine de pays membres de l’UpM dont l’Allemagne, l’Espagne, la France, l’Italie, la Jordanie, le Liban, le Maroc, la Palestine ; une délégation de la Ligue des États arabes ainsi que des partenaires institutionnels de l'UpM tels que l’Assemblée parlementaire de l’Union pour la Méditerranée (AP-UpM), la Banque Européenne d’Investissement (BEI), l’Observatoire Méditerranéen de l’Energie (OME), MedGrid ou MedReg.
 
Renforcer l’intégration énergétique des pays méditerranéens
 
Le Secrétariat Général de l'UpM a relancé le partenariat euro-méditerranéen dans le domaine de l’Energie par la création du Comité technique étendu. Cette initiative fait suite à la Conférence ministérielle de l’UpM sur l’Energie qui s’est tenue le 11 décembre 2013 à Bruxelles et permet de donner un nouvel élan au dialogue régional pour la coopération énergétique.
 
Le programme de travail de la division Energie de l’UpM, validé lors d’un « Senior Official Meeting » (SOM), a été présenté. Il consiste essentiellement à lancer et piloter la nouvelle structure créée, dont les activités ont pour objectif d’œuvrer à l’intégration énergétique des pays de la région.
 
Des groupes de travail sur l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables
 
Un consensus général s’est dégagé, lors de la réunion, autour du cadre de travail du Comité technique étendu. Il se réunira tous les ans et sera l’organe plénier d’une série de sous-groupes, plus techniques, comprenant les représentants intéressés et éventuellement ouverts à d’autres parties concernées. Ces sous-groupes couvriront divers sujets concernant l’efficacité énergétique et les énergies renouvelables : cadre réglementaire, financement, réseaux, communication, développement industriel, mobilisation des entreprises notamment des petites et moyennes entreprises (PME), etc. Chaque sous-groupe établira sa feuille de route et présentera ses travaux au Comité technique étendu.
 
La France a soutenu cette démarche et a insisté sur l’importance de l’efficacité énergétique. La Délégation interministérielle à la Méditerranée a notamment présenté le projet AREAS de plateforme de financement par crowdfunding dans le domaine des technologies propres. Le Secrétariat de l’UpM ainsi que de nombreuses délégations ont souligné leur intérêt pour ce projet.
 
Les représentants des pays présents ont marqué leur engagement pour faire de l’énergie un levier de coopération euro-méditerranéenne essentiel. Ils ont, par ailleurs, souligné l’intérêt de la dimension projets. La BEI a, à cet égard, présenté l’Initiative de préparation des projets du Plan solaire méditerranéen (IPP-PSM) et le programme européen MED-ELENA de préparation de projets liés à l’efficacité énergétique et de projets de petite dimension ayant trait aux énergies renouvelables en milieu urbain dans les pays partenaires méditerranéens.
 
Ces projets régionaux et les futurs groupes de travail pilotés par le Comité technique étendu favorisent une coopération technique renforcée entre les pays du bassin méditerranéen et donnent une impulsion nouvelle à la mise en œuvre d’une dynamique énergétique ambitieuse au sein de l’UpM.

- Multi-pays -
Date de mise à jour : 13/05/2014