Vous êtes ici

Le cadre directeur du « Plan solaire méditerranéen » sera adopté en décembre à Bruxelles par les ministres de l’énergie.

credit_bp_paneau_solaire_maroc.jpg
©BP France
10/07/2013
Le 11 décembre 2013 se tiendra à Bruxelles la réunion des ministres de l’énergie qui décideront des grandes lignes directrices à suivre pour l’établissement d’un « Plan solaire méditerranéen » (PSM).

Teresa Ribeiro, secrétaire générale adjointe de l’Union pour la Méditerranée (UpM) en charge de l'énergie et Malek Kabariti, ministre jordanien de l'énergie, ont organisé la semaine dernière à Amman une réunion de travail en vue de l’adoption prochaine d’un plan directeur pour le PSM.
 
Traitant des questions énergétiques et de développement durable, le plan directeur aura pour objectif d’encadrer les processus de mutualisation des ressources et des technologies entre les deux rives de la Méditerranée, tout en  redéfinissant le rôle des outils déjà mis en place par l’UpM en la matière. La création de nouveaux outils financiers, de plateformes de travail communes et un  mécanisme de transfert du savoir-faire seront à l’ordre du jour.
 
Lancé en juillet 2008 lors du sommet de Paris, issu d’une volonté conjointe des chefs d’Etat des 27 pays de l’Union Européenne et des 16 pays du sud et de l’est de la Méditerranée, le PSM se veut devenir un outil de coopération majeur dans le domaine de l’efficacité énergétique et a pour objectif de développer une production d’énergie renouvelable de 20 GW supplémentaire dans la région d’ici 2020.

- Multi-pays -
Date de mise à jour : 11/07/2013