Vous êtes ici

Conférence internationale Parmenide VI : pour une Méditerranée de la science

panemides_4_-_credit_gid.jpg
© GID
12/11/2013
Du 12 au 14 novembre 2013 s’est tenue à Malte la 6ème édition de la conférence internationale Parmenides pour la création d’ «un Observatoire pour le développement de la Méditerranée, outil d'aide à la décision (ODMED)». Organisé dans le cadre de l’espace méditerranéen de la science, par le Groupe inter-académique pour le développement (GID) et de l’Euro-Mediterranean Academies Network – EMAN- ), la conférence a reçu le soutien de l'Institut de France, du ministère français des Affaires étrangères, de l'Agence Française pour le Développement (AFD), de l'Université de Malte (Malte) et de la Délégation Interministérielle à la Méditerranée (DiMed).

Une conférence à l’échelle de l’ensemble des pays riverains de la Méditerranée
 
Réunissant une centaine de participants, dont des décideurs des secteurs public et privé ainsi que des  scientifiques du pourtour méditerranéen (laboratoires marins, climatologie, hydrologie, économie), Parmenides VI a été l’occasion d’initier le processus aboutissant à la création d’un Observatoire pour le développement de la Méditerranée, outil d'aide à la décision (ODMED).
 
L’objectif de la conférence a été d’établir les bases de la constitution et du fonctionnement de l’ODMED, notamment :
 

  • Mise en cohérence des acteurs : relations entre laboratoires, autorités locales, nationales, entreprises, producteurs, associations
  • Produits et services : bases de données, normes, certifications, indicateurs, labels
  • Organisation : outils, structures, vecteurs
  • Modalités d’action et de développement : relations avec les structures existantes - réseaux, financement, formation

 
Parnemides VI s’est soldé par la formulation d’éléments de stratégie à moyen et long terme, sur un plan d’action fondé sur la concertation entre les divers acteurs locaux et sur la mise en place de la structure fonctionnelle de l’ODMED.
 
OMED, un outil indépendant à disposition des communautés méditerranéennes
 
Les décisions politiques, au niveau national aussi bien que local, souffrent de l’insuffisance quantitative et qualitative de données sur l’espace méditerranéen et ses vulnérabilités. L’Observatoire pour le Développement de la Méditerranée (ODMED) semble à ce titre être une priorité et se veut être un « dispositif d’aide à la décision » à disposition des responsables politiques et des aménageurs des pays riverains de la Méditerranée.
 
S’inscrivant dans les objectifs du millénaire pour le développement en faisant le lien entre les acquis scientifiques et les besoins des acteurs du changement, l’OMED aura pour mission d’émettre des recommandations d’expertise scientifique et de mettre en réseau les compétences des divers acteurs scientifiques de la région tout en standardisant leurs méthodologies afin de construire des d’indicateurs pertinents du développement.
 
L’ODMED se concentrera sur les thématiques suivantes :
 

  • les populations riveraines de la Méditerranée
  • les communautés territoriales
  • les entreprises qui auront la charge de procéder à la construction des infrastructures nécessaires au développement de ces régions
  • les pouvoirs publics

 
L’ODMED est placé sous l’autorité du Groupe Inter-académique pour le Développement (GID), ensemble d’académies des pays riverains de la mer Méditerranée, qui sera également le garant de la qualité scientifique et indépendant des pouvoirs publics.
 
Participant à la conférence, Michèle GENDREAU-MASSALOUX, responsable Education, Formation et Recherche à la DiMed,  a insisté, dans son allocution, sur le rôle primordial de l’indépendance de l’ODMED : « la réflexion des scientifiques dans les disciplines les plus diverses doit concourir, non à se substituer au politique − d’où la nécessité rigoureuse de respect d’une totale indépendance du GID-EMAN par rapport aux politiques publiques − mais à apporter au politique l’éclairage le plus complet, parfois en mettant en évidence les éventuelles contradictions, ou en tout cas les diverses composantes des choix possibles, et leurs effets à court, moyen et long terme. »
 
En conformité avec ses principes d’action, le GID s’attachera à développer les synergies entre les avancées scientifiques, les pratiques professionnelles et les attentes des communautés méditerranéennes.
 

- Multi-pays -
Date de mise à jour : 25/11/2013