Vous êtes ici

La « Méditerranée de projets » à l’honneur : La parole donnée aux porteurs de projets méditerranéens

050bis.jpg
© DiMed
20/06/2014
Miguel Ángel MORATINOS et Ofer BRONCHTEIN ont organisé une Rencontre intitulée « Au-delà des frontières : Les partenariats euro-méditerranéens par ceux qui les font », au Sénat, à Paris, le 20 juin 2014. Au-delà des blocages en Méditerranée, cette rencontre a mis en avant ce qui produit des effets positifs en Méditerranée : les projets.

L’événement a été initié par Miguel Ángel MORATINOS, ancien Ministre des Affaires étrangères de l’Espagne et ancien Envoyé spécial de l’Union européenne pour le processus de paix au Moyen-Orient, et Ofer BRONCHTEIN, Président-fondateur du Forum pour la Paix, en partenariat avec le Ministère français des Affaires étrangères et du Développement international, le Sénat et le Secrétariat Général de l’Union pour la Méditerranée.
 
La Rencontre a rassemblé une soixantaine de personnes parmi lesquelles des ministres et anciens ministres des pays du Sud de la Méditerranée. Elle a été précédée, la veille, d’un dîner d’ouverture, en présence de Laurent FABIUS, Ministre français des Affaires étrangères et du Développement international et de Fathallah SIJILMASSI, Secrétaire général de l’Union pour la Méditerranée (UpM), qui ont, à cette occasion, soutenu la « Méditerranée de projets » et salué l’initiative du Forum pour la Paix visant à donner de la visibilité aux actions tangibles et utiles mises en œuvre en Méditerranée.
 
Mettre à l’honneur les exemples concrets de coopération réussie en Méditerranée
 
La Rencontre a consisté en des interventions d'acteurs majeurs des deux rives de la Méditerranée, à savoir à la fois des porteurs de projets, des personnalités politiques, institutionnelles et des membres de la société civile.
 
Les projets présentés par leurs initiateurs ont permis d’appréhender autrement les défis de l’espace euro-méditerranéen et de définir ensemble les clefs d’une coopération plus efficace dans la région. Les acteurs de la Méditerranée ont notamment milité en faveur du droit à l’eau, à l’énergie, à un environnement et à un secteur agricole durables, ainsi qu’à la culture et à l’éducation.
 
Plusieurs projets soutenus et portés par la DiMed ont été présentés
 
Philippe LOREC, Responsable du pôle Financements de la DiMed, a présenté le projet AREAS qui permet la structuration et le financement de projets d’infrastructures durables de taille moyenne dans les pays du pourtour méditerranéen. Il a annoncé que le lancement de cet « outil de financement innovant », lié au financement participatif, aura lieu dès le premier semestre 2015.
 
Nathalie PILHES, Secrétaire Générale de la DiMed et Responsable du pôle Egalité femmes-hommes a présenté le projet de la Fondation des Femmes de l'Euro-Méditerranée (FFEM). Elle a expliqué que ce projet œuvre à l’émancipation socio-économique des femmes en rassemblant les différents acteurs que sont les Etats, les collectivités territoriales, les associations de développement ou de plaidoyer, les entreprises, les universités et les chercheurs, au moyen d’une plateforme numérique qui sera lancée à l’automne 2015. Elle a également présenté les trois missions de la FFEM, à savoir l’accès à la connaissance, l’échange de pratiques et la création de réseaux de réseaux.
 
« Communauté de destin et diplomatie de proximité » (Bernard MOREL)
 
Bernard MOREL, Vice-Président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, a affirmé que les collectivités territoriales infra-étatiques ont un rôle primordial à jouer pour la coopération au développement. Il a présenté la Méditerranée comme une « communauté de destin » où les peuples veulent agir ensemble. Il a encouragé la « diplomatie de proximité » et qui permet aux acteurs locaux de participer. Il a, enfin soutenu la création de hubs constituant des « lieux de rassemblement et d'échange » pour que les acteurs engagés dans ces coopérations puissent se rencontrer régulièrement et ainsi constituer « une banque de projets réelle ».
 
Adopter une « approche inclusive au service de la promotion de projets exemplaires et pouvant être répliqués » (Delphine BORIONE)
 
Présidant la deuxième session sur les « Réseaux d’avenir », la Secrétaire Générale adjointe de l'UpM, Delphine BORIONE, a présenté l’approche projets du Secrétariat Général de l’UpM  qui œuvre à « renforcer le dialogue régional en facilitant les partenariats et en créant des réseaux régionaux ». Elle a indiqué que le Secrétariat de l'UpM travaille actuellement sur une centaine de projets, dont 24 sont déjà labellisés, pour répondre aux défis de la région notamment dans le domaine des énergies renouvelables, du développement urbain, du développement des entreprises et du chômage.
 
Delphine BORIONE a mis l’accent sur l’importance de la dimension humaine des projets, affirmant que « l'association des populations à la définition comme à la mise en œuvre des réseaux et des projets est essentielle ». Elle a, par ailleurs, souligné deux composantes primordiales dans l'action du Secrétariat Général de l'UpM, à savoir le rôle des femmes et la place de la jeunesse. Elle a ainsi affirmé que « la participation des femmes à la vie politique, économique et sociale est souvent une mesure du caractère démocratique, moderne et souvent du développement d'un pays ». En ce qui concerne la jeunesse, elle a déclaré qu’il fallait en faire une priorité et qu’« investir dans l'éducation, la formation professionnelle et dans le lien entre éducation et emploi » est un « gage commun d'avenir ».
 
Présentation de Success4Med, plateforme virtuelle et collaborative de projets en Méditerranée
 
En conclusion de cette journée, Ofer BRONCHTEIN et Nathalie PILHES ont présenté le projet de plateforme « Success4Med » élaboré conjointement par le Forum pour la Paix et la DiMed. Le projet Success4Med vise à créer une plateforme virtuelle qui mette en lumière les nombreux projets concrets qui se développent en Méditerranée. L'objectif est de faire de cette plateforme le site de référence pour tous les projets méditerranéens.
 
Ofer BRONCHTEIN a présenté Success4Med comme une « plateforme d'échanges, d'information et d'interconnectivité ». Il s'agit, a-t-il expliqué, de fédérer l'ensemble des initiatives et des acteurs de la coopération euro-méditerranéenne, qu'il s'agisse des institutions, des associations, des organisations non gouvernementales, des entreprises ou des membres de la société civile.
 
Nathalie PILHES a notamment souligné que cette plateforme interactive en français, anglais et arabe aura un double objet. Elle constituera d’une part, une base de données permettant d'informer sur les projets et les porteurs et partenaires des projets et, d'autre part, un réseau social qui permettra de mettre en connexion les acteurs méditerranéens, constituant ainsi un « Facebook euro-méditerranéen ».
 
 
La session de clôture de la conférence s’est faite avec la participation de personnalités de haut niveau, parmi lesquelles Shaddad al ATTILI, Ministre Palestinien de l’eau, Mahmoud HEFNY, Représentant du ministre égyptien des Affaires étrangères, Tawakkol KARMAN, Prix Nobel de la Paix 2011, Bernardino LÉON, Envoyé spécial de l’Union européenne pour la Méditerranée du Sud, Mounib el MASRI, Président palestinien de PADICO, Amr MUSSA, Ancien Secrétaire Général égyptien de la Ligue Arabe, et Hazem al NASSER, Ministre jordanien de l’Eau et de l’irrigation.
 
Ils ont salué les activités des différents organismes présents ainsi que les actions de l’UpM pour le renforcement de la coopération régionale. Ils ont soutenu la nécessité de dépasser les blocages politiques en donnant la priorité aux projets, seuls capables de proposer des solutions concrètes aux besoins des populations. Ils ont enfin appelé à poursuivre la réflexion ensemble pour créer un espace de prospérité et de paix. Le président de cette session, Miguel Ángel MORATINOS, a finalement lancé un appel à l'engagement à la paix et au dialogue constructif.

- Multi-pays -
Date de mise à jour : 11/07/2014