Vous êtes ici

Expertise française dans les programmes de reconstruction civile et administrative en Méditerranée

reconstruction-du-groupe-scolaire-les-lavandins-03-13-81_zoom_colorbox.jpg
Crédit © Union Européenne 2013
Dans le contexte d’une rive Sud de la Méditerranée en crise, des programmes de reconstruction civile, d’amélioration de la sécurité et de la gouvernance d’Etats en péril sont mis en place.

Afin de faire face aux situations de crise en Méditerranée, des programmes  de  reconstruction civile, d’amélioration de la sécurité et de la gouvernance d’Etats en péril sont financés par la Commission européenne et régulièrement gérés par l’organisation internationale IMG (International Management Group)  regroupant 13 Etats membres de l’UE plus la Suisse et la Norvège.
 
 
Contexte
 
L'organisation internationale IMG, créée en 1994 pour la Bosnie puis la reconstruction des Balkans,  met en œuvre des missions de reconstruction civile et administrative dans les pays en crise financées  soit par ses Etats membres, dont la France,  soit directement par la Commission européenne (plus de la moitié de son budget), sans appels d’offres en raison de sa double qualification d’organisation internationale et de sa qualification aux « quatre piliers » exigée par la Commission pour pouvoir exécuter ces programmes communautaires.
 
Objectifs
 
Parallèlement aux efforts déployés dans ces situations de crise par les principales agences publiques françaises sur ce secteur d’activités (ADETEF, CIVIPOL, FEI), régulièrement en partenariat avec IMG, la DiMed développe des liens pratiques avec cette organisation internationale qui visent à favoriser la présence de l’expertise française sur les théâtres d’interventions d’IMG en Méditerranée, soit directement, soit en favorisant la coopération avec les agences françaises concernées.
 
Mise en œuvre
 
Une première mission d'experts français sera lancée au second semestre 2013 en Libye. A la demande des autorités libyennes, les experts français sélectionnés par IMG, grâce à une subvention d’amorçage de la DiMed,  seront chargés de procéder à l’identification préliminaire de certains besoins prioritaires de reconstruction dans ce pays notamment en termes d’ingénierie civile, de distribution électrique et d’hôpitaux.
 
Cette première mission pourrait être suivie par d'autres, dans différents pays en crise de la région.
 

Date de mise à jour : 26/06/2013