Vous êtes ici

Usine de dessalement pour Gaza

eau_environnement_2.jpg
Crédit © Union Européenne 2013
Le projet consiste à construire une unité de dessalement d’eau de mer (55 millions de mètres cubes annuels) et un réseau de distribution d’eau pour subvenir aux besoins de Gaza.

Contexte
 
La population de Gaza a aujourd’hui essentiellement accès à de l’eau souterraine polluée. Ceci explique, en bonne partie, sa situation sanitaire déplorable. Par ailleurs, un pompage intensif menace la pérennité de l’aquifère utilisé.
 
Fin 2008, un audit du secteur de l’eau à Gaza, financé par la Norvège, a identifié le projet de dessalement comme une priorité de premier ordre à mettre en œuvre, quel que soit le scénario politique (accord sur un statut permanent comprenant un niveau satisfaisant de coopération dans le domaine de l’eau ou non). Cet audit a par ailleurs montré la nécessité d’investir dans le renforcement des capacités institutionnelles de l'Autorité palestinienne de l'Eau, notamment pour permettre de gérer ces projets.
 
Objectifs
 
Gaza compte 1,5 million d’habitants. Ses besoins en 2025 sont estimés à 270 millions de mètres cube par an.
 
Mise en œuvre
 
Le projet d’usine de dessalement d’eau de mer pour Gaza est le premier projet à avoir reçu le label de l’Union pour la Méditerranée, label qui lui a été accordé à l’unanimité des 43 Etats membres le 22 juin 2011.
 
La Banque européenne d'investissement a lancé un appel d’offre en mars 2013 pour un contrat de services liés à l'assistance technique pour l'usine de dessalement.
 
L'objectif de cette opération d'assistance technique est de soutenir l'Autorité palestinienne de l'Eau (PWA) pour la mise en œuvre de cette usine de dessalement d'eau de mer. Ce contrat de 4 millions d'euros est financé par la Commission européenne dans le cadre de l’Instrument européen de voisinage et de partenariat (IEVP) et de la Facilité euro-méditerranéenne d'investissement et de partenariat (FEMIP).
 
 
 
 

Date de mise à jour : 26/06/2013